Les compétitions de chasse-sous-marine se déclinent en 4 catégories:

 

  • Les rencontres amicales

Ce sont des compétitions “bon enfant” qui ont lieu principalement l’été.

Elles se déroulent en bateau, par équipe de 3 pêcheurs, pendant 6h (3h minimum).

En Normandie on peut mentionner

    • La Flèche d’Or (Cotentin)
    • Le Festival Bar du Cotentin (Cherbourg – compétition sur 2 journées)
    • Le Normandeep Equipmer Wreck Challenge (Port-en-Bessin)
    • Le Challenge Emerald Water (Fécamp)

Il n’y a aucune obligation de toutes les faire mais sachez que les 3 meilleurs résultats cumulés de ces rencontres donne le classement de la NORMANDY BOAT CUP !


(Bonne ambiance et convivialité sont toujours au rendez-vous quelque soit le type de rencontre)

  • Les championnats en double

Il s’agit de compétitions à la palme en binôme. Les équipiers s’élancent depuis la plage avec une planche pour 5h de compétition.

Le championnat régional de Normandie est établi sur les classements de 3 manches différentes. A l’issue de ces dernières, le titre de champions de Normandie est donné à l’équipe qui à le plus de points. Ainsi les meilleures équipes sont qualifiées pour participer au Trophée National en équipe (équivalent d’un championnat de France).

 

(Deux équipiers fiers de leur pêche)

 

  • Les championnats individuels

Il s’agit de compétitions en bateau avec un pilote et un seul pêcheur par embarcation. La compétition dure 6h.

Le championnat régional de Normandie est basé sur la ou les différentes manches réalisées. Ce classement détermine le champion individuel de Normandie. Le classement permet de sélectionner les sportifs qui iront défendre les couleurs de la Normandie au Trophée National individuel (équivalent d’un championnat de France).

 

  • La Coupe de France

Chaque ligue organise au moins une manche de Coupe de France. Il s’agit d’une rencontre à la palme par équipe de deux pêcheurs (d’ailleurs cette manche de CDF sert souvent de manche pour le championnat régional).

Tout le monde peut y participer (si il est licencié et membre d’un club évidemment) et certains sportifs n’hésitent pas à traverser la France pour participer aux différentes manches de la CDF.

Pour être classé, il est impératif d’avoir participé à au moins 3 manches DONT 2 dans des mers différentes (Manche/Atlantique ou Méditerranée). (Par exemple, je peux faire une épreuve en Normandie, une Bretagne, mais je suis obligé de participer à une manche en Méditerranée pour être classé.)

A l’issu de l’année, le titre de vainqueur(s) de la Coupe de France est attribué à celui (ou ceux si c’est la même équipe) qui a obtenu les meilleurs résultats. C’est un ticket direct pour participer au Trophée National Individuel.

 

  • Les championnats internationaux

Il existe de nombreuses rencontres internationales dans le monde entier. Certaines sont open et permettent à n’importe qui de s’y inscrire en équipe de 3 pêcheurs avec un bateau. Notons par exemple:

    • Open de Palma de Majorque (Espagne)
    • La Rovinj Cup (Croatie)
    • Zadar (Croatie)
    • Kristiansand Cup (Norvège)
    • … Et d’autres

(l’Equipe Nationale FNPSA remporte l’Open de Palma 2020)

 

 

LE DÉROULEMENT:

Lorsqu’une compétition est organisée, le déroulement est relativement similaire quelque soit le type de rencontre.

Les inscriptions se font en avance via l’organisateur directement (cf calendrier). Les sportifs ont rendez-vous le matin (parfois la veille) pour finaliser l’inscription.

L’organisateur présente dans son règlement un tableau des mailles/quotas. Ainsi les pêcheurs sont limités en nombre de prises par espèces et doivent respecter une taille minimum imposée (souvent largement au dessus de la maille légale).

Les sportifs ont 5 ou 6 heures (selon la compétition) pour pêcher le maximum de poissons tout en restant dans la zone imposée !

A l’issu de l’épreuve les poissons sont mesurés et pesés !!!

  • La mesure permet de contrôler si le poisson respecte la maille demandée par l’organisateur
  • Le poids permet d’attribuer des points au(x) compétiteur(s) (1 gramme = 1 point)
  • L’ensemble de ces deux mesures sont inscrites dans un logiciel de la FNPSA qui permet d’établir de très intéressantes statistiques sur les poissons que nous retransmettons aux organismes scientifiques intéressés .

Enfin les poissons sont placés en bac de glace, étiquetés “pêché en apnée” et sont gracieusement donné aux Paniers de la Mer qui s’occupe de préparer des repas pour des personnes nécessiteuses.

(la pesée, un moment qui allie camaraderie et suspens)

 

Quelques chiffres intéressants:
  • En compétition l’adrénaline nous pousse à nous surpasser. Un compétiteur (sur une manche de 5h à la palme) consommes en moyenne 1100 Calories par heure !!! C’EST ENORME !!!
  • Contrairement à ce qu’on peut penser, en compétition, le nombre de prises n’est pas si élevé que ça. Le logiciel FNPSA permet d’obtenir de statistiques intéressantes. Par exemple dans le cas ci-dessous (Coupe du Pays Blanc 2016), on constate que le nombre de prises en moyenne est de 2,11 poissons par pêcheur et une moyenne de 0,61 Kg de poisson pêché par heure… On est donc TRÈS LOIN des stéréotypes d’accroches poissons démesurés et peux éthiques !!!
     
  • Les statistiques sont là pour connaître au mieux les poissons, en accord avec notre commission environnementale qui travaille en étroite relation avec les scientifiques.
    Page mise à jour en mars 2021